EXPRESSION PUBLIQUE

Le Forum politique, libre et citoyen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon

Aller en bas 
AuteurMessage
Albéricneirret
Senior
Senior
Albéricneirret

Masculin Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 23/10/2008

Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Empty
MessageSujet: Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon   Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Icon_minitimeMar 10 Fév 2009, 20:05

Guadeloupe - Fillon renvoie Jégo aux Antilles, sans coup de pouce

Quelques heures à Paris et puis repart. Rentré lundi matin des Antilles, le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo geek devrait y repartir dès ce mardi ou mercredi, avec deux médiateurs nommés par le Premier ministre (le directeur général adjoint du travail, Jean Bessière, et Serge Lopez, directeur général du travail d'Aquitaine). Mission : relancer la négociation sur les salaires en Guadeloupe, après 20 jours de grève générale. François Fillon l'a annoncé à la mi-journée, à l'issue d'une réunion interministérielle à Matignon.

Une "médiation" donc. En revanche, le Premier ministre a prévenu, il n'y aura pas de coup de pouce financier de l'Etat. Car, a-t-il dit, "l'Etat ne saurait se substituer aux partenaires sociaux dans les responsabilités qui leur reviennent", opposant ainsi une fin de non-recevoir aux revendications salariales des grévistes. Parmi les 133 revendications contre "la vie chère", le "Collectif contre l'exploitation outrancière", à l'origine de la grève générale, réclame en effet une hausse des bas salaires de 200 euros nets. Une hausse qui devrait bénéficier à 45.000 personnes. Un préaccord avait été conclu avec le patronat dimanche matin, avant le départ surprise d'Yves Jégo, sous réserve que l'Etat consente des exonérations de charges à hauteur de 108 millions d'euros.

Sarkozy tape du poing Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon 967318

Pour le reste, les 132 autres revendications ont été satisfaites, notamment un versement anticipé du revenu de solidarité active (RSA), une baisse du prix des carburants, le gel des loyers des logements sociaux en 2009, ou encore une baisse de 10% des prix de cent produits dans la grande distribution et des aides à la restauration scolaire qui iront à 250.000 enfants. "Je souhaite de tout coeur que les fils du dialogue se nouent dans le respect de chacun, que cesse ce long conflit si pénalisant (...) et que l'activité reprenne", a déclaré François Fillon. "La République n'oublie pas l'outre-mer, mais la République a besoin aussi de pouvoir compter sur la responsabilité et sur le sens du compromis de chacun", a-t-il souligné.

Côté impact politique : Jégo, qui jouait quelque peu sa place, doit donc réessayer. Le secrétaire d'Etat va "installer" les deux médiateurs. "Il laissera faire les deux médiateurs", après "avoir pris ses responsabilités", "pris des risques" et "réglé 90% des problèmes", a-t-on expliqué dans son entourage. Il fera aussi étape en Martinique, a dit François Fillon, "pour marquer l'égale attention du gouvernement à celle-ci", avant de rentrer au plus tard vendredi pour le conseil des ministres. Face aux "vociférations" des élus d'Outre-mer, Yves Jégo a défendu son action devant l'Assemblée nationale.

Alors que la colère guadeloupéenne menace de s'étendre à d'autres territoires voisins et pourquoi pas, à la métropole, Nicolas Sarkozy s'était montré lundi, selon Le Parisien, très mécontent de la façon dont cette crise a, pour l'instant, été gérée par Yves Jégo : son retour précipité, son dialogue avec les patrons locaux... Ségolène Royal a affirmé mardi matin sur RMC : la crise sociale dans les Antilles est "peut-être le signe avant-coureur de ce qui peut se passer" en métropole et jugé que Nicolas Sarkozy aurait pu s'y rendre "plutôt qu'à Bagdad".

Le "mépris" de Jégo, selon les manifestants

Lundi, des milliers de personnes ont manifesté à la Guadeloupe lors d'une "journée île morte", dénonçant le retour à Paris du secrétaire d'Etat à l'Outre-mer en pleine crise sociale, alors que des défilés paralysaient également Fort-de-France en Martinique. Les manifestants ont fait fermer les commerces, les magasins rouvrant sitôt après leur passage. Des barrages bloquaient toujours les 115 stations-services de l'île et le terminal à conteneurs du port de Pointe-à-Pitre était désert. Le prix des carburants est un des sujets de mécontentement, que le député PS de Guadeloupe Victorin Lurel a dénoncé lundi comme un "scandale", alors qu'un pré-rapport commandé par Yves Jégo pointe selon le journal Le Monde l'opacité de leur mode de fixation.

Yves Jégo, qui avait annoncé qu'il resterait sur place le temps qu'il faudrait pour dénouer la crise, a quitté dimanche soir l'île -départ dénoncé sur place comme signe d'un "mépris"- et avait déjà été reçu lundi à Matignon pour "faire le point de la mise en oeuvre" des 132 mesures négociées depuis huit jours, surtout sur la demande de hausse des bas salaires
.

Source : TF1.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Archibald Waters
Administrateur-Général en Chef
Administrateur-Général en Chef
Sir Archibald Waters

Masculin Nombre de messages : 656
Age : 45
Localité : Sochaux (25)
Date d'inscription : 09/12/2006

Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Empty
MessageSujet: Re: Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon   Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Icon_minitimeMar 10 Fév 2009, 20:53

Il avait des choses à régler à Paris.

Sur la forme, il a oublié de mentionner son départ. C'est pas très poli ni correct. Mais il n'a pas abandonné la Guadeloupe, d'ailleurs il a laissé son staff pour travailler en attendant son retour.

_________________
Qui dit la vérité sera démasqué tôt ou tard. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albéricneirret
Senior
Senior
Albéricneirret

Masculin Nombre de messages : 302
Date d'inscription : 23/10/2008

Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Empty
MessageSujet: Re: Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon   Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Icon_minitimeMer 11 Fév 2009, 09:47

Mr le Président a écrit:
Il avait des choses à régler à Paris.

Sur la forme, il a oublié de mentionner son départ. C'est pas très poli ni correct. Mais il n'a pas abandonné la Guadeloupe, d'ailleurs il a laissé son staff pour travailler en attendant son retour.

A mon avis il n'avait surtout pas envie d'affronter les Guadeloupéens en colère justifiée.

Par contre j'ai du mal à comprendre ce que faisait Sarkozy en Irak alors qu'en Guadeloupe le climat est plus que pourri ... les français ne comptent donc pas pour lui, du moins ceux des DOM-TOM ?

Qu'avait-il à faire en Irak de si important à cette période très précise ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges
Vétéran
Vétéran
Georges

Masculin Nombre de messages : 50
Age : 71
Localité : Normandie
Date d'inscription : 17/12/2008

Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Empty
MessageSujet: Re: Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon   Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Icon_minitimeMer 11 Fév 2009, 11:05

Sarkozy, pendant son voyage en Irak a promis aux Irakiens, que la France ferais le maximum pour les aider à sortir de ce moment difficile. Les habitants de la Gouadeloupe auraient bien aimé que Sarkozy ait le même type de discours pour leur département.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Empty
MessageSujet: Re: Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon   Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guadeloupe : jego renvoyé par Fillon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre cabane en Guadeloupe
» COPE VS FILLON
» Remplacement + collab en Guadeloupe
» GENDARME BLESSE EN GUADELOUPE
» CRS guadeloupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXPRESSION PUBLIQUE :: Archives-
Sauter vers: