EXPRESSION PUBLIQUE

Le Forum politique, libre et citoyen
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Accusé de viol mais laissé libre, il récidive

Aller en bas 
AuteurMessage
livaste
Senior
Senior
livaste

Féminin Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 11/12/2006

Accusé de viol mais laissé libre, il récidive Empty
MessageSujet: Accusé de viol mais laissé libre, il récidive   Accusé de viol mais laissé libre, il récidive Icon_minitimeVen 06 Avr 2007, 12:12

Accusé de viol mais laissé libre, il récidive

ANGÉLIQUE NÉGRONI.
Publié le 06 avril 2007
Les policiers parisiens dénoncent l'attitude des juges.


Citation :
UN VIOL commis la semaine dernière à Paris met en fureur les policiers qui n'hésitent pas à parler de « bavure judiciaire ». Car les faits, selon eux, n'auraient jamais dû se produire : le violeur présumé, Majdi Bejaoui, 22 ans, qui a été arrêté sur le champ et aussitôt écroué, avait en effet été mis en cause dans une précédente affaire criminelle, il y a un an. Mais bien que confondu en 2006 par son ADN, il avait été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire par une juge des libertés et de la détention (JLD).
« Un pur scandale », selon le syndicat Synergie officier pour qui le sort des victimes est totalement bafoué. « On a méprisé la première victime en relâchant son agresseur », s'insurge l'un de ses représentants, avant de poursuivre : « C'est parce qu'on l'a laissé libre que Bejaoui a pu s'en prendre à une autre jeune femme. »


La semaine dernière, Majdi Bejaoui aurait donc à nouveau sévi. Selon l'accusation, dans la nuit de mercredi à jeudi, il accoste une ­jeune femme dans une rue du XVIIIe arrondissement de Paris et lui demande une cigarette. Puis, il la suit dans le hall de son immeuble. Il l'agrippe alors par les cheveux, la roue de coups à l'aide d'une arme de poing et l'entraîne au deuxième étage de l'immeuble où il abuse d'elle. Il est cependant aussitôt arrêté par la police judiciaire qui, alertée par un témoin, s'est précipitée à l'adresse indiquée. « Il y avait du sang à tous les étages... Avec la mâchoire et le nez brisés, la victime était méconnaissable. L'homme s'est acharné avec une terrible rage », relate un proche de l'enquête.


Cet acharnement sur ses victimes est-il la signature de Majdi Bejaoui ? Un an plus tôt, il avait été arrêté pour une agression similaire commise le 21 mai 2006 dans le XIXe arrondissement. Coinçant sa proie, une mineure de 16 ans, dans un hall d'immeuble, il l'avait entraînée dans les étages et l'avait violée. « Il y a eu des insultes, des violences et une vraie volonté d'avilissement », résume un fonctionnaire. Majdi Bejaoui aurait, par ailleurs, utilisé son portable pour prendre des clichés. Ces derniers n'ont jamais été retrouvés.


Une fois arrêté, il a nié ce premier viol. Mais entre les déclarations de la victime et celles de témoins de la scène, la juge d'instruction avait demandé un mandat de dépôt. Elle n'a pas été suivie, le JLD remettant en liberté le suspect. Motif invoqué : pas d'aveux.


Preuve imparable


Quatre mois plus tard, le dossier s'était pourtant enrichi d'une preuve imparable, les résultats d'analyse révélant que l'ADN du suspect avait été retrouvé sur le lieu du crime. Bejaoui était alors arrêté sur mandat d'amener de la juge d'instruction. Mais une fois de plus, le JLD renonçait à écrouer le violeur présumé, considérant que « l'ADN ne constituait pas un élément nouveau susceptible d'entraîner une incarcération ». Une position conforme à celle du Parquet de Paris qui n'avait pas requis de mandat de dépôt et qui n'a pas souhaité, hier, faire de commentaire sur cette affaire.


« Si Majdi avait parlé de relations consenties avec la mineure, argumente un policier, il est évident que son ADN retrouvé sur place n'aurait rien apporté. Mais comme il a nié le viol, l'ADN a tout de même bien prouvé qu'il avait menti. »



Il y a quelque chose de pourri au royaume de la justice en France !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Accusé de viol mais laissé libre, il récidive Empty
MessageSujet: Re: Accusé de viol mais laissé libre, il récidive   Accusé de viol mais laissé libre, il récidive Icon_minitimeVen 06 Avr 2007, 17:37

Vous allez un peu vite en besogne ... il AURAIT à nouveau sévi ... c'est au CONDITIONNEL !


Par contre les vraies questions sont de savoir à quelle peine avait été condamné cet individu par le Tribunal et pourquoi le JLD l'a remis en liberté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Accusé de viol mais laissé libre, il récidive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lush / DHL post de râlage en mode MEGA FURAX!
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» [résolu]Cliq droit, ouvrir avec, oui mais avec lequel ?
» Un forum, oui mais pourquoi et pour qui ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EXPRESSION PUBLIQUE :: Archives-
Sauter vers: